Des élus vitréens proposent de surmonter cette crise sanitaire en réinventant notre démocratie locale !

Des élus vitréens proposent de surmonter cette crise sanitaire en réinventant notre démocratie locale !

À l’approche des annonces du président de la République, nous, élus au sein du conseil municipal de Vitré et du conseil communautaire de Vitré communauté, proposons l’idée aux autres collectivités locales de surmonter cette crise sanitaire et la période complexe du dé-confinement à venir en réinventant notre démocratie locale. Nous proposons la création d’un comité citoyen de liaison COVID-19 dans chaque commune ou communauté de commune.

 

De toute évidence, nous le constatons sur le terrain, l’action publique, durant cette crise est fortement remise en cause. Cette crise sanitaire et son contexte, anxiogène, accroît ce manque de confiance, déjà existant avant cette pandémie, entre les citoyens et ses représentants. Elle exacerbe des perceptions de certains élus et citoyens d’un pouvoir parfois trop centralisé, ne prenant pas toujours des décisions adaptées aux réalités et contraintes des territoires et des communes.

 

Pour autant, les élus locaux sont actuellement pleinement mobilisés pour faire face dans cette période si complexe qui exige réactivité, modération, prudence et une capacité de se projeter dans l’avenir. La période à venir, de dé-confinement,  s’annonce tout aussi complexe car de nombreuses problématiques concrètes vont se poser sur la durée : Comment permettre de relancer notre économie, nos commerces, tout en prenant en compte les contraintes sanitaires ? Comment répondre aux attentes des associations  dans ce contexte ? En bref, comment revenir vers une forme de normalité de la vie de nos communes tout en continuant la lutte contre ce virus ?

 

Face à cette analyse, nous avons alors proposé à la majorité municipale de Vitré, le 4 novembre, la création d’un comité citoyen de liaison COVID-19, déjà expérimenté à Grenoble. Celui-ci serait alors, une instance consultative paritaire et expérimentale permettant d’adapter et d’améliorer la prise des décisions en associant les citoyen.nes. Vous y trouverez les détails ci-dessous.

 

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire que nous traversons, nous proposons de valoriser la parole des citoyens en consultant  les habitant.es et représentant.es d’acteurs locaux sur les mesures mises en œuvre pour vivre avec la COVID-19.

Le Comité de liaison citoyen COVID-19 serait alors, une instance consultative paritaire et expérimentale permettant d’adapter et d’améliorer la prise des décisions en associant les citoyen.nes.

Celui-ci ne remplace pas la fonction du bureau municipal, du conseil municipal, ni-même de la cellule de crise. Ce comité citoyen de liaison aide à la prise de décision des élus.

 

Sa mission :

  • Donner un avis sur certaines mesures prises par la municipalité sur la gestion de la crise sanitaire.
  • Informer les élu.es et les services sur les préoccupations actuelles des habitant.es
  • Identifier des risques à venir, toujours du point de vue des habitant.es
  • … Autres missions possibles à déterminer.

 

Son fonctionnement :

Prise d’avis ponctuel à distance par voie électronique 

Envoi de questions ponctuelles, à la totalité ou à une partie des membres inscrits (habitant.es et representant.es) permettant à la Mairie de bénéficier d’un avis citoyen afin d’adapter et améliorer ses décisions.

Séance plénière à distance (ou en présentiel selon la situation sanitaire)

Plusieurs séances mensuelles pourraient être organisées, sur une soirée, ou demi-journée, à partir de novembre 2020 et ce jusqu’à la fin de la pandémie.

Les participant.es seraient invité.es à débattre et à dialoguer pour donner leur avis sur les mesures qui leur seront présentées et pour faire remonter leurs préoccupations, relatives à la crise sanitaire.

 

Sa composition :

  • Au moins 20 habitant.es de la ville, tiré.es au sort sur listes téléphoniques.10 hommes,  10 femmes. (Dont 6 au minimum de moins de 30 ans)
  • Panel paritaire de représentant.es volontaires d’acteurs locaux (associations, syndicats, collectifs, personnel médical, commerçants, chefs d’entreprises …etc)
  • Des élus du conseil municipal (rôle d’écoute des débats et de relais + respect de la représentativité des groupes).

 

  • Spécificité lors des séances « plénières »:

Pour un souci d’efficacité et de temps de parole, les réunions « plénières » pourraient être limitées à 20 personnes dont :

  • 10 vitréen.ne.s tirés au sort sur la base des 20 habitants tirés au sort
  • 10 représentant.es d’acteurs locaux tirés au sort sur la liste des volontaires

Le quorum pourrait être de 6 habitant.es tirés au sort et de 6 représentant.es volontaires d’acteurs locaux.

La composition des membres participants aux séances plénières pourrait être renouvelée tous les 6 mois ou tous les ans (possibilité aussi de renouvellement par moitié) afin de favoriser la diversité des avis et des acteurs représentés tout en ayant une certaine stabilité et un suivi.

Sa transparence :

Les comptes rendus du Comité de liaison citoyen seront disponibles après chaque séance présentielle, informant ainsi l’ensemble des habitant.es sur les avis rendus, ainsi que sur les remontées qui seront faites aux élus et services de la mairie.