[Lettre ouverte] Mr Méhaignerie, Me Le Callennec, redonnons de la vie à Vitré par le vélo et la marche!

[Lettre ouverte] Mr Méhaignerie, Me Le Callennec, redonnons de la vie à Vitré par le vélo et la marche!

Erwann ROUGIER et Carine POUESSEL, élus « Vitré, solidaire et écologique » adressent une lettre ouverte à P.MEHAIGNERIE, actuel maire de Vitré et président de Vitré communauté et I.LE CALLENNEC.  Retrouvez la lettre ci-dessous.  Une pétition est également lancée par notre collectif. 

Le 8 mai 2020 à Vitré,

À l’intention de Pierre MÉHAIGNERIE et d’Isabelle LE CALLENNEC,

 

Madame, Monsieur Le Maire,

 

A l’issue du confinement provoqué par la crise sanitaire du Covid-19, les Vitréen.ne.s. et les habitants de vitré communauté doivent pouvoir se déplacer, à partir du 11 mai, en toute sécurité en ville et plus particulièrement dans le centre-ville. Que ce soit pour garantir une distanciation physique et la sécurité de toutes et tous, mais aussi pour l’intérêt à plus long terme du Pays de Vitré, nous vous proposons de saisir l’opportunité de ce déconfinement pour repenser l’espace public urbain et favoriser les mobilités douces.

 

Afin de garantir une distanciation physique et le respect des préconisations sanitaires dès le 11 mai, tout en permettant la reprise des activités économiques, il est indispensable et urgent que notre collectivité adapte l’accès aux commerces mais également aux entreprises, aux associations et aux différents services de la collectivité en élargissant les voies pour les piétons, en permettant par exemple aux commerçants d’élargir leurs terrasses afin de conserver le même nombre de clients malgré la distanciation physique. Agrandissons les terrasses de nos bars et restaurants, élargissons les trottoirs, sécurisons les piétons : bref, préparons-nous à redonner de la vie et de la convivialité à notre centre-ville tout en respectant les mesures sanitaires !

 

Assurer notre sécurité et celle de nos proches en rééquilibrant le partage de l’espace public, c’est aussi donner plus de place aux mobilités douces !

 

On parle aussi de mobilités actives : se déplacer en pratiquant une activité physique modérée permet de se prémunir de maladies chroniques et des comorbidités dont on sait combien elles ont été fatales pour des milliers de nos concitoyens depuis l’apparition de ce virus. L’OMS recommande la marche à pied et le vélo pour se déplacer pendant la crise sanitaire, et ces alternatives seront privilégiées par de nombreux élèves et leurs parents qui pourraient rechigner à utiliser les transports collectifs à la reprise des cours.

 

Paradoxalement, le confinement que nous avons subi nous a rapproché à certains égards de la ville dite « apaisée » : moins de trafic motorisé, moins de bruit, des trajets plus courts vers le magasin du coin ou le supermarché d’à côté. Ce modèle de ville « des courtes distances », plus soucieux d’accessibilité que de mobilité automobile, désireux de rapprocher le logement des services et de l’emploi, est celui de la ville désirable de demain que nous proposons.

 

Nous préconisons ainsi la mise en place rapide d’aménagements temporaires facilement adaptables (des trottoirs élargis, des rues piétonnes, des nouvelles bandes cyclables et la sécurisation des existantes), la suppression des ruptures de continuité des bandes cyclables qui sont un frein au changement (par exemple, quand un trottoir ou une piste cyclable s’arrête net et qu’on est obligé.e de partager l’espace avec les voitures).Ce plan ne fonctionnera qu’en incitant les habitants à faire preuve de civisme par le respect des règles de stationnement.

 

Nous proposons également le déploiement d’offres supplémentaires de stationnements des vélos dans des lieux clés (commerces, services publics, etc.), et la création d’une enveloppe budgétaire d’aide à l’achat-location et à la réparation pour les personnes peu ou mal équipées en vélo et accessoires.

 

Pour définir des axes et des secteurs prioritaires, les services de la Ville et de Vitré Communauté peuvent s’appuyer sur les conseils des associations d’usagers. Des solutions techniques ont, par exemple, déjà été fournies par le CEREMA*. Inspirons-nous également des actions déjà menées dans d’autres villes !

 

L’association vitréenne TUVALU vous a interpellé à ce sujet et vous a proposé des mesures concrètes et réalisables permettant de rééquilibrer le partage de l’espace public. Acceptez un rendez-vous pour réfléchir à toutes ces propositions !

 

La période que nous vivons nous oblige collectivement, à une forme d’humilité. Nous pensons, en effet que l’intelligence collective d’une communauté citoyenne dynamique est supérieure à celle d’un cercle restreint d’élus ! En bref, écoutons l’expertise citoyenne !

 

Agissons et vite !  Les premières mesures doivent être déployées dès le 11 mai, pour que l’ensemble de la population puisse profiter de ces alternatives dès la sortie du confinement

 

Nous vous remercions pour la considération que vous voudrez bien porter à cette requête et restons disponibles pour en échanger.

 

Erwann Rougier et Carine Pouëssel, élus Vitré Solidaire et Ecologique

 

(*Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement)