Accès difficile à l’enseignement public à Vitré : le collectif se positionne et propose.

Accès difficile à l’enseignement public à Vitré : le collectif se positionne et propose.

L’accès à l’enseignement public est aujourd’hui difficile pour les familles du Nord de Vitré et des communes périphériques.

En effet, la carte scolaire renvoie les familles des quartiers Nord vers l’Ecole du Chateau. L’accès à cette école depuis le Nord est difficile sans qu’il n’y ait de moyens de transports adéquats proposés aux familles. De plus, aucune des communes limitrophes au Nord n’est dotée d’une école publique ; Montreuil-sous-Pérouse, Taillis, Balazé, Saint-M’Hervé, Erbrée et La Chapelle-Erbrée sont pourvues d’une école privée uniquement.

Répartition des écoles publiques et privées
Les secteurs scolaires (Carte Ouest-France)

Cette situation est contraire au code de l’Education qui stipule : « Une commune doit être pourvue d’au moins une école élémentaire publique. Il en va de même de tout hameau séparé du chef-lieu, ou de toute autre agglomération, par une distance de trois kilomètres et réunissant au moins quinze enfants d’âge scolaire. »

La municipalité soutient pour des raisons idéologiques et financières l’enseignement privé. Il y a plusieurs années déjà, l’Ecole publique de la Hodeyère n’avait pas vu son projet d’extension se réaliser. En lieu et place, l’école Jean XXIII avait été créée. Ces derniers mois, des élus de l’opposition, Yves Lecompte notamment, ont porté la question de l’accès à l’école du Chateau en conseil municipal. Le maire s’était alors engagé à mettre en place un groupe de travail sur cette question. Mais lors du dernier conseil municipal, l’adjointe à l’éducation a répondu que ce groupe de travail ne se mettrait finalement pas en place lors de cette mandature.

Cette réponse politique est d’autant plus inadmissible que la mairie choisit prioritairement le Nord pour le développement de son offre de logements. Le futur quartier des Ormeaux est un projet surdimensionné qui, toujours selon la mairie,  devrait compter à terme 600 logements.

 

Dans ces conditions, l’école privée Notre-Dame, seule offre scolaire au Nord, compte aujourd’hui 7 classes et demande à s’agrandir.

Nous, membres du groupe de travail Education du collectif Vitré ? Pas Sans Nous, condamnons cette situation et les choix des élus, et nous formulons la proposition suivante pour les familles domiciliées au Nord de la Ville :

L’ouverture d’une école maternelle publique au Nord de la Ville

La mise en place d’un moyen de transport public, encadré et adapté aux enfants de 6 à 10 ans, de l’école maternelle créée vers l’école primaire du Château matin et soir.

L’intégration de la garderie pour les enfants de l’école primaire du Château au sein de l’école maternelle créée, avant le transport du matin et après celui du soir.

A plus long terme et au regard du développement de la ville et des communes périphériques, cette situation demandera certainement à évoluer en cas de sous-capacité de l’école du Château, par la création d’une école élémentaire au Nord et/ou par la création d’une école primaire publique dans une commune limitrophe.

Article de presse - Ouest-france - 23 novembnre
Je souhaite suivre l'actualité du collectif "Vitré ? Pas sans nous!"
Je suis en accord avec la charte des valeurs. Je souhaite recevoir l'actualité du collectif.